Mes coups de cœur

Dans cette page vous trouverez, au fur et à mesure, mes livres « coups de cœur ».

Lire et relire les quatre lettres adressée par Albert Camus à un ami allemand durant la seconde guerre mondiale afin de ne pas oublier les raisons pour lesquelles l’Entente européenne s’est constituée et pour que nous la consolidions et l’approfondissions de sorte que nos enfants, petits enfants et tous ceux qui viendront après vivent en paix.

 

 

 

 




Publié en 1890 par Oscar Wilde, ce récit choqua la morale de son époque ( victorienne) et pourtant son succès ne s’est jamais démenti.
Dorian Gray est un jeune homme d’une beauté exceptionnelle dont un peintre fait le portrait avec tant de passion que sa peinture sera dotée d’un pouvoir aussi exceptionnel que la beauté représentée…A vous de découvrir lequel…Vous pourrez ensuite comparer ce texte au  » Portrait ovale  » d’Edgar A. Poë.

 

 


Ce petit livre nous offre un récit d’aventures passionnantes vécues par le narrateur et auteur, Raymond Rallier du Baty, entre 1907 et 1910.
Ces aventures mènent le Lorientais et ses compagnons jusqu’aux Kerguelen et en Australie pour chasser le phoque et découvrir des régions peu connues à cette époque.

 

 

 


A la nouvelle de la parution d’une étude de G. Vigarello traitant de la robe à travers les siècles, je me suis souvenue d’une histoire de la propreté corporelle qui m’a captivée il y a quelques années. L’auteur nous fait suivre l’évolution, lente, progressive, de la notion de propreté du corps depuis le Moyen-Age jusqu’à nos jours et sa mise en pratique.
C’est sidérant et cela fait réfléchir à la relativité des notions de propreté qui nous paraissent si évidentes aujourd’hui en occident.

 

 

 



Quand on lit  » Le village évanoui « , on pense inévitablement à  » Malevil « . Mais, dans le roman de Robert Merle, on connaît l’origine du cataclysme: une attaque atomique qui détruit la planète. Dans ce roman d’anticipation aux procédés tout à fait classiques, le thème central est la reconstruction de la société et la reconquête de la civilisation par un petit groupe de survivants.
Magistral et captivant même si on souhaite que cela ne devienne jamais réalité.

 

 

 


La valeur des romans de Michèle Lesbre ne se mesure pas au nombre de pages, ( ils sont en général assez brefs), mais aux traces qu’ils laissent en vous.
Dans  » Chemins « , la narratrice raconte un voyage, ou plutôt une errance le long d’un canal qui doit la mener à une maison prêtée par des amis. Ce faisant, sa mémoire trace son chemin parmi ses souvenirs et ressuscite le père, cet « intime étranger » disparu depuis. Une quête du père légère et profonde. C’est bouleversant et très beau.

 

 


Un roman palpitant. Une histoire puissante et cruelle dont le décor est un ranch du Montana dans les années 20. Un roman fascinant qu’on n’est pas près d’oublier. Du même auteur, « La reine de l’Idaho » relève également du grand art littéraire.

 

 

 

 

 


Dans la veine des récits au long cours, je voudrais rappeler ceux d’Anne-Marie Garat; comme chez Ferrante, un puissant souffle romanesque, un décor historique, élément à part entière de l’intrigue, susceptibles de provoquer l’identification du lecteur à un ou plusieurs personnages de l’histoire. Et si c’était là la clé du succès?

 

 

 

 

 


Voici le premier des quatre volumes d’Eléna Ferrante que j’ai lus avec passion et dont il faut saluer le souffle romanesque capable de subjuguer des millions de lecteurs.

 

 

 

 

 

 


Le narrateur, enseignant américain, organise un séminaire portant sur l’Odyssée d’Homère. Cette étude sera, pour le narrateur, (moderne Télémaque?) l’occasion de partir à la recherche du père, tant il est vrai, comme il le constate, qu’un fils a beaucoup de mal à connaître son père.

 

 

 

 

 


Muriel Gilbert a collectionné des idiotismes ( à ne pas confondre avec des idioties) du monde entier et les a traduits, ce qui donne des résultats savoureux, tel le titre de cet ouvrage signifiant en Mongolie  » A vos souhaits! »
Une lecture réjouissante.

2 réflexions sur “Mes coups de cœur”

  1. Bonsoir Jany,
    C’est toujours un plaisir de te lire. Mon âme aime a se laisser guider par ta prose, à travers tant d’ouvrages dont tu nous fait entrevoir les secrets ce qui accroit ma curiosité et me donne envie de saisir l’un d’un et de le dévorer.
    Merci pour ta générosité
    Yann

  2. Bravo Jany, très beau site.
    Grâce à vous, j’ai découvert « le pouvoir du chien » et j’ai dévoré ce livre que je recommande à tous ceux qui aiment la lecture.
    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*