Le village de l’Allemand

… ou le journal des frères Schiller  de Boualem Sansal

Rachel et Malrich sont les fils de Hans Schiller, d’origine allemande. Emigré en Algérie, il a participé à la guerre de libération nationale. Il s’est installé dans un petit village, Aïn Deb, où il a pris pour femme la belle Aîcha après s’être converti à l’Islam. On le nomme cheik Hassan et il est respecté de tous dans son village.                               Le récit, mené par les deux frères, en alternance, sous forme d’un journal intime, est centré sur un secret de famille qui débouchera sur un drame de conscience. Lire la suite de mon étude →

Vers Ispahan de Pierre Loti

Pierre Loti est célèbre pour ses romans tels Pêcheur d’Islande, Aziyadé, Madame Chrysanthème, Le roman d’un spahi …Il est beaucoup moins connu pour ses récits de voyage. Nous nous intéresserons ici à un long périple que Loti a effectué en Perse ( l’Iran actuel) du 17 avril au 6 juin 1900 et qu’il a intitulé  » Vers Ispahan ». Il débarque à Bûshir, sur le golfe Persique et termine son voyage à Enzeli sur la mer Caspienne.

Le prélude à son récit a un air de poème grâce à l’anaphore : « Qui veut venir avec moi voir à Ispahan la saison des roses », bien que ce voyage n’ait pas été facile; en effet:  « Qui veut venir avec moi voir à Ispahan la saison des roses consente au danger des chevauchées par les sentiers mauvais où les bêtes tombent et à la promiscuité des caravansérails où l’on dort entassés dans une niche de terre battue, parmi les mouches et la vermine. »   C’est à une véritable aventure que Loti nous invite.                                                                                         Lire la suite de mon étude →

La tante Julia et le scribouillard de Mario Vargas Llosa

C’est un livre étrange, sans doute le plus représentatif du talent de cet auteur et très drôle. Mais le lecteur doit s’accrocher car il court le risque d’être déboussolé par l’imbrication du roman et de récits, nouvelles successives sans continuité. Avant de tenter de tailler des pistes de lecture dans ce livre diabolique, voyons le roman: Varguitas raconte son histoire à la première personne; c’est un garçon de 18 ans, vivant à Lima, au Pérou, et partageant son temps entre des études de Droit (il va de temps à autre à la fac) et un emploi de journaliste à la radio. Un jour arrive de Bolivie une jeune tante, fraîchement divorcée dont Varguitas tombe rapidement amoureux et qu’il s’entête, contre vents et marées, à vouloir épouser malgré les 15 ans qui les séparent. Cela semble être un récit bien réaliste, n’est-ce pas? En fait cette narration constitue un cadre romanesque comme vous le constaterez si vous me suivez dans les récits multiples. D’accord? Alors bouclez votre ceinture! Lire la suite de mon étude →